PTZ 2016 : le point sur les nouvelles conditions

Nouvelles conditions PTZ 2016
Publié le 04/01/2016

Applicable depuis le 1er janvier dernier, le prêt à taux zéro (PTZ) version 2016 est accessible à plus de 120.000 ménages, soit deux fois plus qu'en 2015. Cela grâce à un assouplissement des critères permettant d'en bénéficier, comme l'a annoncé la ministre du Logement Sylvia Pinel.

Les nouvelles dispositions sont nettement plus avantageuses que précédemment, voici dans le détail ce dont peuvent désormais bénéficier les futurs emprunteurs.

1. Le PTZ peut représenter jusqu'à 40% du montant de l'emprunt

Créé en 1995, ce prêt aidé par l’Etat et réglementé est accordé aux ménages primo-accédants sous conditions de ressources, afin de couvrir une partie du financement de l’achat d’un logement dans le neuf, ou dans l’ancien.

Jusqu'à présent, le PTZ ne pouvait représenter que 18 à 26% du montant de l'emprunt contracté. Désormais, il est possible de financer jusqu'à 40% du montant de l'emprunt. Cela est d'autant plus important que le PTZ sert souvent d’apport aux dossiers de financement.

Dans l'exemple ci-dessus, sur une construction neuve en zone B2 d'un montant de 189 000€, le passage de 21% à 40% permet d'emprunter à taux zéro non plus 39 690€, mais 75 600€, soit une possibilité supplémentaire considérable de 35 910€.

2. Des plafonds de revenus relevés

Les plafonds de revenus de toutes les zones géographiques ont été relevés (la Corse est concernée par les zones A, B1 et B2).

Pour connaitre facilement la zone dans laquelle se situe votre commune, il vous est possible d'utiliser le zonage des politiques du logement.

3. Le différé de remboursement est allongé

Les emprunteurs pourront commencer à rembourser ce prêt au bout de 5, 10, voir 15 ans (contre 14 ans aujourd’hui) selon leurs revenus et il permettra d’allonger la durée du prêt si nécessaire, sur 20 ans minimum, pour réduire le montant de leurs mensualité de remboursement.

Grâce à cette disposition, pour un couple sans enfant en zone B2 avec 3200 euros de revenus mensuels, l'achat d'une maison à 220.000 euros devient possible sans apport, grâce au différé de 5 ans et à un PTZ de 61.600 euros.

Exemples de zones B2 : Cauro près d'Ajaccio (Corse-du-Sud), Belgodère en Balagne (Haute-Corse).

A noter que les emprunteurs pourront également allonger leur prêt sur 20 ans minimum afin de réduire le montant de leur mensualité.

4. Le PTZ dans l'ancien s'élargit

A l'attention de ceux qui hésitent entre construire et rénover, le prêt à taux zéro dans l'ancien sous conditions de travaux, actuellement réservé à 6.000 communes rurales, sera élargi à l'ensemble du territoire. Pour y être éligibles, les opérations d'acquisition devront, comme aujourd'hui, comporter 25% de travaux.

Construire en Corse : LE BLOG

Actualités, conseils pratiques, innovations, tout savoir pour construire en Corse !

Agrément Maisons de Qualité