Renégocier son prêt immobilier : profitez de la baisse des taux

Renégocier son prêt immobilier
Publié le 29/05/2015

Après plusieurs mois de baisse, les taux des crédits immobiliers continuent à battre des records en faveur des emprunteurs. Malgré une légère remontée début mai, les observateurs indiquent que la tendance à la baisse se confirme pour le mois de juin, c'est le moment de penser à renégocier votre prêt.

Des taux de crédits frôlant les 2%

Il est actuellement possible d'emprunter à 2,4% sur 25 ans, 2% sur 20 ans voir 1,75% sur 15 ans : ces dernières années la situation n'a jamais été aussi favorable.

Si vous avez contracté un emprunt immobilier au moment où les taux avoisinaient les 5% comme ce fût le cas dans les années 2010 à 2012, vous devriez pouvoir réaliser de sérieuses économies en renégociant le taux de votre crédit immobilier.

Exemple avec un de nos clients qui a emprunté 210 000 € en 2011 pour l'achat de son terrain et construction de sa maison individuelle :

  • En 2011 : Emprunt de 210 000 € sur 25 ans à 4,90%
  • En 2014 : Renégociation dans la même banque à 3,25%
  • En 2015 : Renégociation dans la même banque à 2,60%

Soit un taux quasiment divisé par 2 en très peu de temps, pour une économie sur la durée totale du prêt de plus de 50 000 €. L'opération est d'autant plus rentable si vous êtes en début de prêt et si le capital restant dû est important.

S'adresser d'abord à son banquier

Pour savoir si l'opération de renégociation vaut le coup, prenez rendez-vous dans l'établissement bancaire auprès duquel vous avez contracté votre prêt. Muni de votre contrat indiquant le taux dont vous bénéficiez actuellement, demandez à votre conseiller bancaire de vous formuler une nouvelle proposition prenant en compte les taux actuellement constatés.

Etudiez ensuite consciencieusement la nouvelle offre : taux révisé, coût des assurances, montant des mensualités, et coût global du crédit. Comparez le coût global de votre crédit actuel et celui de la nouvelle proposition : vous aurez rapidement une information sur la rentabilité de l'opération.

Faites bien attention aux frais qui viendraient se rajouter à cette renégociation, certaines banques appliquent des frais de traitement parfois élevés. Ils ne sont pas forcément un frein si l'économie que vous réalisez sur la totalité du prêt est importante, par contre vous pouvez les négocier.

Avant de signer une renégociation, assurez-vous que la nouvelle offre ne modifie pas en votre défaveur les conditions de remboursement anticipé. Il s'agit également d'un point pouvant être négocié avec votre banque, surtout si vous songez à revendre prochainement, ou dans l'optique d'un rachat ultérieur de votre crédit par un autre établissement.

Enfin, cette renégociation peut-être également l'occasion pour vous de demander une modification de la durée du prêt ou de moduler vos mensualités.

Faire jouer la concurrence

Quelle que soit la position de votre établissement actuel, il peut-être intéressant de s'intéresser à ce que propose la concurrence. Il arrive parfois que votre établissement bancaire ayant lui même acheté votre crédit à un certain taux, ne puisse s'aligner aux taux actuels sous peine d'être perdant.

Un établissement bancaire concurrent peut alors racheter votre emprunt et vous faire bénéficier de taux nettement plus avantageux. Dans ce cas, vous risquez fortement de devoir vous acquitter des pénalités de remboursement anticipé prévues par votre emprunt actuel. Généralement elles s'élèvent à 6 mois d'intérêts dans la limite de 3% du capital restant dû.

Lisez attentivement les propositions qui vous sont faites comme lors de votre emprunt initial. Taux effectif global (TEG), coût total du crédit et pénalités de remboursement anticipé doivent particulièrement retenir votre attention.

Veillez à ce que l'assurance emprunteur incluse ne soit pas excessive, sachez d'ailleurs que la loi Lagarde (2010), renforcée par la loi Hamon (2014) permet de choisir librement son assureur. Vous pouvez alors comparer plusieurs assureurs et opter pour la formule la plus avantageuse.

Si vous n'êtes pas à l'aise avec la lecture des offres de prêt, confiez votre renégociation à un courtier, qui moyennant une commission s'occupera de trouver le meilleur établissement pour votre projet.

A vos calculatrices !

Le bon moment pour un nouveau projet

Cette baisse historique des taux est également plus que jamais l'occasion de vous lancer un nouveau projet de construction. Que vous souhaitiez construire votre habitation principale, secondaire ou investir, les conditions sont clairement avantageuses.

Pour votre projet de construction de maison individuelle, profitez de notre expertise en matière d'optimisation financièresans surcout et sans aucune commission. Nous prenons également en charge l'intégralité des démarches relatives au dossier de financement de votre construction, jusqu'à l'obtention du prêt. Toutes les précision sur notre page Accompagnement financier.

Construire en Corse : LE BLOG

Actualités, conseils pratiques, innovations, tout savoir pour construire en Corse !

Agrément Maisons de Qualité